L’agile Tour Paris 2016 a réuni près de 250 participants le 17 novembre dernier. La team d’Agilbee a volé de conférences en ateliers pour vous donner un feed-back de l’événement. 

 

Une journée placée sous le signe de l’agilité

L’ouverture des festivités a démarré à 9h avec une introduction durant laquelle les organisateurs et les partenaires ont pris la parole. Des conférences et des ateliers ont ensuite simultanément débuté dans différentes salles mises à disposition par Microsoft.

 

AU COMMENCEMENT …

Certains participants se sont livrés à une session de code de la route Agile pour devenir un pilote agile. Virgile Delécolle et Gérard Danièle ont réinventé le code en le rendant à la fois ludique, interactif et fun. Les participants ont pu vérifier leurs connaissances en matière d’agilité grâce à une série de questions hors du commun.

Pendant ce temps, d’autres participants tentaient de faire fleurir leur âme de Product Owner durant l’atelier « Jardinier Agile » animé par Charles Santucci. Les villageois doivent monter le projet de jardins qui va se heurter à des pièges que peuvent rencontrer des PO. Ce jeu a permis à des Product Owners d’échanger sur leurs expériences et leurs pratiques.

Dans l’espace Corail, un atelier proposait d’intégrer du visuel et de l’esthétisme dans les Task Boards avec des smileys et des avatars. Les équipes peuvent ainsi exprimer leur état d’esprit durant leurs sprints. Les participants se sont réunis autour d’une table pour créer leurs avatars avec des perles à repasser HAMA.

Ce qui se passe à l’intérieur se voit à l’extérieur, Jean Mouton et Jean-Hugues Congia pendant leur atelier "La DIAD et la relation client dans une démarche agile" se sont exprimés sur la double intention du désir qui consiste à prendre en compte la demande du client et de son besoin tout en étant dans une reconnaissance mutuelle. Ils l’ont notamment mis en évidence en l’illustrant par une question : « Que reprochez-vous à votre banquier ? ». Cette interrogation a mis l’accent sur les besoins et désirs du client durant son parcours client.  

 

APRÈS CETTE PREMIÈRE MISE EN BOUCHE : une pause-café autour de l’agilité 

Durant les pauses chacun pouvait se retrouver et échanger sur les moments passés où aller à la rencontre des partenaires sur leurs stands. 

Difficile de retranscrire les activités dans leur totalité tellement les ateliers et les conférences étaient tout aussi intéressants les uns que les autres.

L’atelier "L'art d'avoir tort" animé par Christophe Héral a permis de dompter ses estimations pour avoir moins souvent tort en se basant sur des données réelles.  

En verticale et en horizontale, Jean-François Hélie a mis le coaching agile dans toutes ses dimensions en réalisant des mots-croisés géants.

Au même moment dans l’amphi Grand Bleu Marlène Tompouce accueillait quatre managers venant d’ESI GROUP, ORANGE et INFOSYS. Chaque manager a donné sa vision et la manière dont ils mettent en place l’agilité au sein de leurs équipes. Plus qu’une table ronde, une véritable interaction s’est créée entre les managers et le public. D’une manière générale les managers invités privilégient l’humain en le plaçant au cœur de leurs préoccupations. Pour cela, ils préconisent l’écoute en considérant chaque personne.

L’atelier "Kata de représentations systémiques" par Arnaud Gervais a mis en perspective les travaux de Peter Stang. Par groupe de 4 ou 5 personnes le but était de répondre à un problème d’entreprise sous un angle différent en construisant un cycle de cause à effet systémique. Chaque groupe devait rechercher un levier pour solutionner différents problèmes comme par exemple, des problèmes de management au sein d’une équipe agile trop directive provoquant une démotivation et un désengagement de la part des équipes. 

Après avoir repris des forces lors du déjeuner, les abeilles d’Agilbee sont retournées butiner d’ateliers en conférences.

Plusieurs « teams » ont mis leur imagination à l’épreuve lors de l’atelier "Augmenter sa créativité en activant notre pensée latérale par les Innovation Games" organisé par Nicolas Delahaye assisté de Jean Hugues Congia et Arnaud Charpentier. L’objectif ? Inventer de nouvelles fonctionnalités atypiques d’un vélo. Les équipes ont proposé : « un vélo douche », « un vélo qu’on siffle », « un vélo auto-stabilisant », « un vélo à selle massante ».

Silvana Wasitova CEC (Scrum Alliance Certified Enterprise Coach (CEC)) à Lausanne en Suisse a proposé lors de la séance"Building Trust inside a Team" un atelier pour installer la confiance en douceur au sein des équipes.

La conférence "Agilité et DevOps au coeur de la transformation digitale" animée par Pierre Gilot de Microsoft a permis de montrer les bénéfices des démarches agiles et DevOps en pénétrant dans les coulisses des produits Microsoft de Windows à Office jusqu’à Vista.

Après la théorie nous avons laissé place à la pratique, "DevOps : rangez vos kleenex, sortez vos k'nex !" par Yan Matagne et Antoine Stalin. Deux équipes ont pu développer une âme de bâtisseur agile en construisant un pont composé de différentes fonctionnalités avec des K’nex. D’un côté les Dev se chargeaient de produire un maximum de fonctionnalités, de l’autre côté l’équipe des Ops devait maintenir et faire évoluer le socle.

"Survie d'une Scrum Master : comment évoluer avec son équipe ?" Béatrice Kreng d’Orange est venue partager son expérience en tant que Scrum Master. La clé du succès ? « Les individus et les interactions plus que les processus et les outils ? ».

Comme le titre de l’atelier l’indique « Petites Techniques pour une Journée Slow », Thomas Wallet a partagé des techniques aidant à se focaliser sur l’essentiel en libérant davantage son esprit pour permettre d’être plus centré, disponible et productif au moment présent.

Pour clore cette journée, tous les participants ont rejoint l’amphi Grand Bleu pour l’atelier géant « Apprenez à collaborer et à vous auto-organiser avec un jeu de balle » organisé par Charles Santucci.

 

Malheureusement, nous n’aurons pas pu nous rendre sur l’atelier de Violaine Truck "Coaching Agility in a complex world or what's the difference between "pure" coaches and Agile coaches?" ni à la conférence de Julien Corioland, Jean-Sébastien Dupuy "Industrialisation des développements d'applications mobiles", Agile Innovation with JTBD, de Ricardo Tome, "CoP Agile... quelques clés" par Jean-Claude Grosjean, "User research game : learn how to validate your hypothesis!" avec Claire Morin & Nicolas Vérité et "Qu’est-ce qu’une Entreprise Agile ?" de Franck Beulé.

Tout au long de cette journée une Coach Clinic animée par Nicolas Delahaye était à disposition de tous pour répondre aux questions.

 

Si nous devions résumer cet événement en une seule phrase : L’Agile Tour Paris fut une journée riche en enseignements et échanges.

 

Laisser un commentaire
  _  _      ___    ____     ___  
| || | / _ \ |___ \ ( _ )
| || |_ | (_) | __) | / _ \
|__ _| \__, | / __/ | (_) |
|_| /_/ |_____| \___/
Enter the code depicted in ASCII art style.